Trouver des solutions pour calmer la toux de bébé la nuit

Le bébé est un être fragile qui fait face à des problèmes de santé, notamment la toux. Celle-ci est le symptôme de maladies infantiles le plus courant. Elle persiste généralement la nuit et empêche le bébé de dormir paisiblement. Alors, qu’elle soit grasse, sèche ou accompagnée de respiration sifflante, l’idéal est de trouver des astuces pour la calmer.

Adopter la bonne position

Une fois que vous avez identifié la forme de toux dont souffre votre enfant, vous pouvez utiliser la solution qui va avec. S’agissant de la toux grasse, elle n’est pas trop dangereuse pour le bébé. Pour la calmer, il faut juste mettre ce dernier en position assise.

A découvrir également : Crazybulk : une gamme de compléments alimentaires 100% légaux

La toux grasse se manifeste par l’élimination des glaires qui se trouvent au niveau de l’arbre respiratoire et obstruent les bronches. Le bébé a du mal à respirer et la toux surgit évidemment. Lorsque l’enfant tousse, vous pouvez le calmer en le redressant.

Afin d’adopter cette position, vous devriez disposer un oreiller sous son matelas. Ainsi, le bébé pourrait s’asseoir et se soulager de la toux plus rapidement. Cette posture est recommandée pour calmer la toux de bébé la nuit.

A lire également : Quels sont les avantages du programme Happybiote ?

Mettre en pratique le gargarisme

Lorsque votre enfant a la gorge irritée, le gargarisme est une bonne idée pour le soulager. Vous devez préparer au préalable la solution gargarisante. Dans la plupart des cas, le liquide est obtenu à partir de l’eau tiède et deux cuillères à soupe de vinaigre de cidre. Vous devez aussi ajouter à la solution une petite pincée de sel. Ensuite, vous devez mettre au feu le mélange pour le réchauffer. Une fois que vous l’avez réchauffé, vous attendez qu’il se refroidisse avant d’aider votre bébé à s’en servir pour se gargariser.

L’enfant doit rincer la bouche et l’arrière-gorge. Il faut qu’il envoie le liquide au fond de sa bouche durant quelques secondes en expirant de manière continue. Après cela, il recrache tout. Ce processus doit être répété plusieurs fois pour être efficace. Cette astuce est recommandée pour les enfants qui peuvent l’appliquer.

Donner constamment de l’eau à l’enfant

L’une des solutions pour calmer la toux de l’enfant est de lui donner régulièrement de l’eau. En effet, la gorge de l’enfant s’irrite le plus souvent lorsqu’il tousse. L’eau permet de soulager cette irritation. Pour mettre cette astuce en pratique, vous pouvez utiliser des dosettes de sérum physiologique ou un aérosol. Ce dispositif a pour but d’humidifier la bouche et le nez de l’enfant. N’oubliez pas d’observer et de prendre en compte la réaction de votre enfant à la prise de chaque gorgée d’eau.

En raison des résultats satisfaisants que l’eau procure pour calmer la toux chez un bébé, il doit être le premier traitement auquel vous avez recours. Votre enfant trouvera satisfaction quelque temps après le traitement à l’eau.

Utiliser le miel et l’oignon

Le miel possède plusieurs vertus pour soigner des maladies comme la toux nocturne du bébé. Grâce à son goût sucré, il est plus facile de l’administrer à l’enfant. Vous devez vous procurer un miel bio et en donner deux cuillères à ce dernier pour un résultat optimal. À la fin de l’administration du traitement, il faudra procéder au brossage des dents de l’enfant afin d’éviter d’éventuelles caries.

Tout comme le miel, l’oignon est aussi utilisé pour calmer la toux et les maux de gorge nocturnes chez le bébé grâce à son odeur. Il suffit d’en éplucher un et de le déposer sous le lit de votre bébé. Ainsi, celui-ci pourra inhaler l’odeur de l’oignon. À défaut de cela, vous pouvez sectionner l’oignon en petits morceaux que vous tremperez dans du miel. Ensuite, vous devrez donner le mélange à votre enfant.

En somme, vous pouvez calmer la toux nocturne de votre bébé grâce à l’eau, à l’oignon, au miel, à une solution gargarisante ou à la position assise. Cependant, si après l’application de ces solutions, le mal persiste, nous vous recommandons de consulter un professionnel de santé.

Articles similaires