Comment soigner un claquage au mollet ?

Un muscle comprend plusieurs fibres musculaires. Quand on s’adonne à d’importants efforts, des efforts d’intensité supérieure à ce que peut supporter le muscle, un nombre limité des fibres peut se rompre : c’est le claquage. On parle de claquage au mollet quand ce sont les fibres du muscle du mollet qui sont touchées. Dans cet article, nous allons faire un zoom sur le claquage au mollet et sur son traitement.

Reconnaître le claquage au mollet

 

Lire également : Qu'est-ce qu'un emballage éco responsable ?

Il est à noter que le claquage, peu importe le muscle touché, arrive brutalement et ceci se produit toujours en plein effort. On ressent donc une douleur intense qui peut ralentir, voire immobiliser dans l’activité. Dans un premier temps, la douleur se situe au niveau de la rupture et elle s’étend sur tout le muscle du mollet qui devient douloureux.

Ce qu’on va voir sur le mollet, on peut constater une certaine déformation du muscle : il peut augmenter de volume. On peut aussi parfois voir un petit bleu, un hématome. Quand on touche au mollet, la personne va ressentir la douleur et on peut aussi ressentir comme un trou, comme si un morceau de muscle manquait.

A lire en complément : Comment un psy peut-il nous aider ?

Le traitement d’un claquage

Même si vous supportez la douleur de ce claquage au mollet, il faudra le traiter et consulter un médecin. En attendant la consultation, il ne sert à rien de poursuivre l’effort. Le premier soin qu’on peut offrir à ce claquage au mollet est le repos. Il faudra reposer votre pied pendant plusieurs jours, voire plusieurs semaines. La reprise d’une activité physique n’est pas non plus recommandée qu’après plusieurs semaines.

 Afin de calmer la douleur et de réduire l’inflammation, le froid peut être efficace. Pour ce faire, vous pouvez avoir recours à des sprays réfrigérants ou tout simplement de la glace. Pour ne pas avoir un hématome important, il est aussi nécessaire de mettre un bandage serré ou une contention non adhésive sur le mollet. Pour le traitement, le médecin peut également prescrire des médicaments anti-inflammatoires, antalgiques, et décontracturants. Il peut également conseiller quelques séances de kinésithérapie. Dans le cadre d’un claquage, les massages et le chaud sont à éviter.

Un mauvais traitement du claquage

Si ce claquage au mollet n’est pas correctement soigné, il peut conduire à des blessures encore plus importantes comme la rupture totale du muscle. L’hématome peut également engendrer une infection et/ou une calcification, ce qui fragilise le muscle.

Claquage au mollet : comment l’éviter ?

Il n’est pas très plaisant d’avoir un claquage au mollet, non seulement la douleur est intense, mais vous ne pourrez pas non plus poursuivre votre activité physique que dans plusieurs semaines. Pour l’éviter, il est important de bien s’échauffer et de faire quelques étirements avant et après l’activité physique. Il n’est pas non plus conseillé de se forcer dans les efforts : adoptez un entraînement progressif. Pour ne pas avoir ce claquage au mollet, offrez-vous une alimentation et une hydratation correctes. Dès que vous ressentez une gêne musculaire, aussi minime qu’elle soit, arrêtez votre activité pour vérifier s’il s’agit d’un claquage.

Articles similaires
Show Buttons
Hide Buttons