Les nouveaux vaccins pour la prévention des maladies

Chaque année, deux à trois millions de vies sont sauvées dans le monde grâce à la vaccination. Aussi, de nouvelles maladies sévissent dans le monde entier et la médecine essaie de trouver des solutions pour sauver plus d’hommes. Quels sont les nouveaux vaccins pour la prévention des maladies ?

Vaccin contre la dysenterie bacillaire ou shigellose

La dysenterie bacillaire est une diarrhée aiguë touchant principalement les enfants de moins de 5 ans dans les pays en développement. Elle se manifeste par de violentes douleurs abdominales et des diarrhées sanglantes. Cela est dû à la destruction de la muqueuse intestinale par la bactérie, suite à son ingestion via l’eau ou des aliments contaminés.

A découvrir également : La naissance d’un bébé miracle

Un essai clinique de « phase I » a été lancé à l’été 2016 pour évaluer la tolérance d’un candidat-vaccin contre la maladie. Il s’agit d’un vaccin de type « sous-unités » qui comporte une composante synthétique mimant l’élément bactérien nécessaire à l’induction des anticorps protecteurs.

La prévention des cancers

Les cancers n’ont pas cessé de sévir dans le monde. Il existe des traitements par chimiothérapie et radiothérapie pour guérir les malades. Néanmoins, deux candidats-vaccins ont été développés à l’Institut Pasteur dans l’unité de Régulation immunitaire et vaccinologie pour renforcer ces traitements. Ces deux vaccins ont pour principe de stimuler le système immunitaire spécifiquement contre une tumeur afin qu’il la détruise.

A lire aussi : Urgence dentaire : quels sont les traitements proposés par un chirurgien-dentiste ?

Le premier est une protéine oncogène des deux principaux papillomavirus qui serait à l’origine des cancers du col de l’utérus. Quant au second, il est basé sur un composé synthétique. Ce dernier est capable de provoquer le rejet de tumeurs par le système immunitaire dans des modèles expérimentaux.

Le paludisme

nouveaux vaccins

Le paludisme est et reste un fléau majeur qui fait des ravages dans le monde entier. Il existe un vaccin contre la maladie, le RTS, S qui est le plus avancé. Cependant, il n’offre que 30 % de protection, car il cible une forme du parasite qui envahit le foie. De nouveaux travaux ont été entrepris pour améliorer son efficacité en ciblant également le stade sanguin du parasite.

L’objectif est de bloquer l’invasion des globules rouges responsable de la maladie. Les candidats-vaccins sont des protéines utilisées par le parasite pour entrer dans les cellules sanguines.

Le vaccin Nuvaxovid de Novavax

Qui n’a pas entendu parler de la pandémie du Covid19 dans les quatre coins cardinaux ? En effet, ce vaccin a été élaboré pour protéger les personnes à risque contre les formes sévères de la maladie. Plus particulièrement le SARS-CoV-2 qui s’accompagne de diabète, d’insuffisance rénale, de la grippe, etc. Veuillez noter que le Nuvaxovid de Novavax est conçu pour compléter l’arsenal de lutte contre le virus du Covid.

Articles similaires