Quand recourir à un greffe de cheveux HST ?

La greffe de cheveux HST a eu beaucoup de succès ces dernières années. La chute de cheveux est la principale raison de recourir à une greffe. Certaines personnes en font pour augmenter la densité de leur chevelure. L’alopécie androgénique est la cause la plus commune de la perte de cheveux aussi bien pour les hommes que pour les femmes. 

Le phénomène de perte de cheveux

La calvitie est un dysfonctionnement d’origine héréditaire et hormonal. Elle se traduit par une réduction importante de la masse capillaire. Si le trouble n’est pas pris en charge rapidement, le cuir chevelu peut être dégarni totalement. À part le facteur héréditaire, le stress et la prise excessive de certains médicaments peuvent aussi troubler le cycle de renouvellement des cellules capillaires. Ce qui peut finir par entraîner la perte des cheveux. Une greffe de cheveux est fortement recommandée dès que vous apercevez les premiers signes. Dans cet article, nous allons expliquer les trois critères pouvant vous aider à déterminer quand recourir à une greffe de cheveux avant de parler de la méthode révolutionnaire HST. 

A lire aussi : Spiruline : comment bénéficier de ses vertus ?

Les critères déterminant la nécessité de recourir à la greffe de cheveux 

Les trois critères pouvant vous aider à déterminer l’importance de recourir à la greffe de cheveux sont : 

  • Le stade de la calvitie
  • Le rythme auquel vos cheveux chutent
  • Votre âge

La calvitie se manifeste par le dégarnissement des golfes frontaux et temporaux. Il vous est possible de recourir à la greffe de cheveux à ce stade d’évolution de votre perte de cheveux. L’idéal est d’attendre que votre calvitie soit stable avant de procéder à la greffe. Dans le cas contraire, la perte de cheveux peut encore toucher les zones qui n’ont pas été traitées. Par conséquent, vous souffrez à nouveau d’un déséquilibre de volume. Certes, refaire une greffe est envisageable, mais la zone donneuse peut finir par être endommagée à force d’être sollicitée. Bien qu’il n’y ait pas d’âge précis pour effectuer une greffe de cheveux, l’âge idéal pour le faire est aux alentours de 30 ans. À partir de cet âge, la chute des cheveux commence à se stabiliser. Ainsi, vous obtenez un meilleur résultat. Toutefois, la meilleure façon de savoir à quel moment il faut faire une greffe capillaire est de réaliser un diagnostic auprès d’un professionnel, notamment un expert en greffe de cheveux HST. 

Lire également : Les avantages de la natation pour votre santé

Cette technique innovante de greffe de cheveux a été récemment mise au point avec des universités et des hôpitaux universitaires du monde entier. Cela consiste à utiliser des cellules souches afin de cloner les cheveux. En procédant ainsi, les cheveux peuvent régénérer de manière naturelle tant au niveau des zones donneuses que dans les zones receveuses. Comme les cheveux sont clonés, il n’y a pas de cicatrice. De plus, le médecin utilise des aiguilles de 0,5 mm pour le prélèvement des tissus. Autrement dit, des follicules pileux de 0,5 mm suffisent largement pour faire pousser plusieurs cheveux. Cette méthode de greffe capillaire peut s’appliquer sur les cheveux, les sourcils, les barbes, etc. Elle est aussi efficace pour restructurer les cheveux suite à une grave brûlure ou à une calvitie prématurée. 

Articles similaires