Mutuelle : quelle est la prise en charge de la DMLA ?

La dégénérescence maculaire liée à l’âge, ou DMLA, est une maladie oculaire qui apparaît à partir de l’âge de 65 ans. Cette pathologie ophtalmologique est un véritable calvaire puisqu’elle va progresser lentement jusqu’à obstruer complètement la vision des personnes âgées. Toutefois, si un dépistage est réalisé rapidement, elle peut être traitée de la meilleure des manières. Malheureusement, à l’heure actuelle, il n’est pas possible de soigner pleinement cette maladie. Cela dit, elle peut être ralentie et peut même régresser selon les profils. Les traitements mis en place et le dépistage ne sont pas complètement pris en compte par la sécurité sociale. Il reste donc 30 % à payer après remboursement. Un reste à charge qui peut entièrement être remboursé par une mutuelle.

Le dépistage remboursé par la mutuelle

Comme nous vous le disions, la DMLA, si elle est traitée dès les premiers symptômes, peut régresser et son développement peut se stopper. Néanmoins, ce dépistage doit être réalisé dès les premiers symptômes ou fréquemment à partir de l’âge de 60 ans, par exemple. Plus cette maladie est prise à un stade précoce, mieux, elle sera traitée par le personnel soignant. Le dépistage est réalisé auprès d’un ophtalmologue.

A lire également : Les rôles des laboratoires d’analyse médicale

Alors, en quoi consiste ce dépistage ? Est-il douloureux ? Pour faire simple, le dépistage ne dure que quelques minutes, 10 au maximum. Le but étant, bien sûr, de voir avec précision les structures de l’œil qui sont situées derrière le cristallin. L’examen, très court, n’est pas du tout douloureux pour le patient. Sachez-le, il existe désormais des solutions pour faire de l’auto-dépistage, qui devra être tout de même validé par un professionnel.

A lire également : L’acupuncture est-elle efficace ?

Au niveau du prix et surtout du remboursement, celui-ci est pris en charge à hauteur de 70 % par la sécurité sociale. Pour les 30 % restants, une seule solution : une complémentaire santé comme Malakoff Humanis, que vous pouvez retrouver ici : www.malakoffhumanis.com. En effet, la mutuelle va prendre en charge les derniers 30 % du montant total.

Les deux formes de la DMLA

Maintenant que nous en savons plus sur la prise en charge et les dépistages, il est important de parler de ce qu’est réellement la DMLA. Pour faire simple, il s’agit d’une dégénérescence des tissus et des structures de l’œil. L’organe le plus touché par cette maladie reste la macula, c’est-à-dire la partie centrale de la rétine, c’est aussi pour cette raison que la vision est rapidement obstruée et altérée. Ce qu’il faut savoir, c’est que la DMLA présente deux formes différentes qui ne se traitent pas de la même manière.

  • La DMLA sèche : dans ce cas précis, la macula se rétrécit petit à petit et l’acuité visuelle est très rapidement perdue. À ce jour, elle représente près de 80 % des cas que l’on retrouve en France. Malheureusement, cette forme de la maladie ne connaît aucun traitement. Les seules solutions sont donc des réponses symptomatiques.
  • La DMLA humide : elle est donc caractérisée par l’apparition de vaisseaux sanguins fragiles dans la macula. Dans ce cas précis, les vaisseaux laissent échapper des protéines qui vont venir déranger la macula. Les traitements existent et fonctionnent.

Dans les deux cas, cette maladie doit être dépistée au plus vite afin de mettre en place un parcours de soin précis.

Articles similaires