Quels sont les symptômes de l’asthme ?

Quels sont les symptômes de l’asthme ?

L’asthme est une maladie chronique entraînée par un rétrécissement des voies respiratoires qui empêche une respiration normale. Avez-vous des doutes concernant votre état de santé actuel ? Voici les symptômes indicateurs de l’asthme. 

Une toux persistante

Tousser est un acte naturel quand on a choppé un virus ou été trop exposé à un froid intense. Par contre, quand la toux devient exagérée au point d’empêcher une respiration normale, il est possible que vous ayez affaire à l’asthme dans ses débuts. Souvent, ce sont des quintes de toux répétées dans la même journée qui peuvent conduire à une perte de connaissance dans certains cas. 

Lire également : Des médicaments fabriqués pour soigner de nombreuses maladies

Cliquez sur ce lien pour découvrir des solutions préventives et curatives de l’asthme. 

L’essoufflement

L’essoufflement peut être caractéristique d’une fatigue extrême ou autre problème passager. Cependant, si à chaque dépense énergétique vous vous évanouissez rapidement ou n’arrivez pas à tenir quelques minutes, vous devez faire une consultation. Dans certains cas, l’essoufflement peut survenir à cause d’un niveau de stress élevé ou une forte émotion. 

A lire en complément : Prévenir les maladies cardiovasculaires : les habitudes quotidiennes à adopter

La respiration sifflante

L’asthme peut également se révéler sous forme d’une respiration saccadée et sifflante chez la victime. À la suite d’une course d’endurance ou pendant des activités physiques, la respiration a du mal à passer normalement au point de causer des bruits désagréables. Sans le vouloir, vos mouvements respiratoires deviennent irréguliers, lents et très douloureux. 

La sensation d’oppression

Une respiration qui fait mal à la poitrine est signe de la présence de l’asthme chez la personne. Avez-vous des douleurs sérieuses à la poitrine quand vous respirez à certains moments ? Si tel est le cas, une consultation est importante pour élucider le mal dont vous souffrez. 

La fatigue et la faiblesse musculaire

En plus de la sensation d’oppression, l’asthme peut aussi causer une grande fatigue et faiblesse musculaire. Les personnes atteintes sentent souvent que leurs muscles se fatiguent facilement et qu’elles n’ont pas la même endurance qu’auparavant.

Cela est probablement dû au fait que les poumons ne fonctionnent pas correctement, ce qui signifie que le corps doit travailler plus dur pour oxygéner les organes. La respiration devient donc difficile lorsqu’on pratique un effort physique intense comme courir ou soulever des poids. C’est pourquoi il est recommandé aux personnes asthmatiques de faire attention à leur niveau d’exercice physique et de consulter leur médecin avant toute activité sportive.

Si vous êtes asthmatique et ressentez régulièrement une fatigue excessive accompagnée d’une faiblesse musculaire inhabituelle, c’est peut-être un autre symptôme lié à votre condition. Vous devez surveiller ces symptômes attentivement car ils peuvent indiquer une exacerbation imminente ou le besoin d’un ajustement du traitement médicamenteux actuel.

N’oubliez pas non plus que la prise en charge efficace de l’asthme implique non seulement le suivi régulier avec votre médecin traitant mais aussi l’apprentissage des techniques respiratoires appropriées pour aider à prévenir les crises aiguës ainsi qu’à améliorer la qualité générale de vie des personnes atteintes par cette maladie chronique.

Les crises d’asthme : comment les reconnaître et les gérer

Les crises d’asthme représentent une situation difficile pour les personnes atteintes de cette maladie. Elles peuvent survenir à tout moment et être très inquiétantes, voire effrayantes. Il faut savoir comment les reconnaître et comment les gérer.

L’un des signaux d’alarme que l’on peut remarquer lorsqu’une crise d’asthme se prépare est un essoufflement soudain. Il arrive souvent après avoir été exposé à des allergènes ou à des irritants tels que la fumée de cigarette, la pollution atmosphérique, le pollen ou encore la poussière.

Une autre indication qui peut être ressentie avant une crise d’asthme est une toux fréquente. Celle-ci pourrait se produire en débutant sous forme sèche mais plus tard elle va commencer à produire du mucus, ce qui était transparent au départ deviendra progressivement jaunâtre dans certains cas.

La gestion des crises d’asthme repose essentiellement sur l’utilisation appropriée du traitement médicamenteux prescrit par votre médecin traitant ainsi qu’un bon entretien de votre environnement quotidien. L’utilisation régulière et conforme aux prescriptions médicales peut aider à éviter les exacerbations sévères nécessitant une hospitalisation.

Il existe aussi quelques techniques simples telles que l’utilisation correcte de l’inhalateur, le recours aux techniques respiratoires comme la respiration abdominale pour faciliter le processus respiratoire pendant une crise asthmatique ou encore rester calme sans paniquer.

En cas de crise sévère, il est recommandé de contacter immédiatement votre médecin traitant ou le service d’urgence pour recevoir des soins spécialisés. N’hésitez pas à demander conseil auprès de votre professionnel en santé pour savoir comment répondre efficacement face aux crises d’asthme et éviter ainsi les complications éventuelles. Il faut consulter régulièrement afin qu’il puisse ajuster le traitement médicamenteux si nécessaire.

Articles similaires