Interdiction de la cigarette électronique dans certains pays

La cigarette électronique, contrairement à la croyance populaire, nuit tout aussi gravement à la santé que la cigarette traditionnelle. Dans l’optique de réduire le taux de nuisance de ce dispositif, plusieurs pays ont engagé des mesures restrictives. Dans cet article, nous vous présenterons quelques-uns de ces pays qui interdisent l’usage de la cigarette électronique.

L’Inde

Il est illégal de vapoter en Inde, que ce soit pour l’utilisation ou la possession d’une E-cig. Cette restriction n’exclut pas les voyageurs en transit et même dans les bagages en soute. Les contrevenants s’exposent à une peine d’emprisonnement d’un an et à une amende de 1 200 $ (1 011 €).

A lire également : Comment éradiquer le cancer de la prostate?

Fumer est également interdite dans les États de Jammu, Cachemire, Karnataka, Punjab, Maharashtra, Kerala et Sikkim. Une infraction à cela peut entraîner une peine de prison de 3 ans. Dans les autres États, il est formellement interdit de fumer dans les lieux publics, avec une amende pour les contrevenants. Il existe des zones non-fumeurs dans les grands hôtels et restaurants.

L’Australie

Il est illégal de fumer dans les espaces publics clos, même à l’extérieur à moins de 3 mètres des entrées. Cela s’applique également dans les transports en commun et les lieux de travail intérieurs en Australie. Les cigarettes électroniques ne contenant pas de nicotine sont autorisées. Il y a une lutte contre la nicotine qui est considérée comme un poison depuis plusieurs années.

A voir aussi : Causes des trous dans la peau : solutions pour les réduire efficacement

Les cigarettes électroniques contenant de la nicotine sont interdites dans certains États et territoires, sauf si vous avez une ordonnance médicale. La loi sur le tabac s’applique également aux e-cigarettes dans la plupart des États et territoires. Elle s’applique notamment en ce qui concerne les zones non-fumeurs, l’interdiction pour les mineurs de moins de 18 ans et la non-exposition en vente. Les contrevenants risquent une amende de 463 € (550 dollars) pour vapoter dans des lieux publics non autorisés.

L’Argentine

La vente de e-cigarettes est limitée aux pharmacies et aux magasins de tabac. Il est également interdit d’utiliser des cigarettes électroniques dans les lieux publics. Les autorités argentines estiment que les cigarettes électroniques sont un moyen de contourner les interdictions de fumer dans les lieux publics. Ainsi, elles peuvent être utilisées pour introduire les jeunes au tabagisme.

Les infractions aux lois sur les cigarettes électroniques en Argentine peuvent entraîner des amendes conséquentes. La vente de cigarettes électroniques à des mineurs ou en dehors des pharmacies et magasins de tabac est passible d’une amende de 1.000 à 10.000 dollars. En revanche, l’utilisation de cigarettes électroniques dans les lieux publics peut entraîner une amende de 50 à 1.000 dollars.

Le Canada

Au Canada, les règles sur les cigarettes électroniques varient d’une province à l’autre. Mais il existe quelques restrictions générales qui s’appliquent à l’ensemble du pays. La vente de cigarettes électroniques avec des saveurs de tabac est interdite. Il est également interdit de faire de la publicité pour les cigarettes électroniques.

Les autorités canadiennes estiment que les saveurs de tabac peuvent inciter les jeunes à utiliser des cigarettes électroniques. Il importe donc de limiter la publicité pour les cigarettes électroniques afin de protéger la santé des jeunes. La vente de cigarettes électroniques avec des saveurs de tabac peut entraîner une amende de 1.000 à 5.000 dollars canadiens. En revanche, la vente de cigarettes électroniques aux mineurs peut entraîner une amende de 250 à 5.000 dollars canadiens.

La Thaïlande

En Thaïlande, la cigarette électronique est totalement interdite. Cette mesure a été mise en place dans le but de dissuader l’utilisation des cigarettes électroniques et d’empêcher leur expansion sur le marché local. Elle s’inscrit dans une politique globale visant à réduire la consommation de tabac dans le pays.

Cette restriction envers les cigarettes électroniques reflète aussi les préoccupations croissantes concernant les effets néfastes potentiels sur la santé publique. Effectivement, bien que certains arguments avancent que vapoter pourrait être moins nocif que fumer du tabac traditionnel, il existe encore un manque considérable de recherches concluantes pour confirmer cette hypothèse.

Le gouvernement thaïlandais met donc tout en œuvre pour prévenir toute utilisation ou importation illégale de produits liés aux cigarettes électroniques. Les contrevenants risquent des amendes.

Le Brésil

Au Brésil, la situation concernant la cigarette électronique est tout aussi stricte. Le pays a adopté une législation sévère interdisant l’importation, la vente et l’utilisation de ces dispositifs.

Cette décision s’explique par les inquiétudes grandissantes quant aux effets sanitaires des cigarettes électroniques. Les autorités brésiliennes craignent notamment que leur utilisation ne devienne une porte d’entrée pour les jeunes vers le tabagisme.

Le Brésil impose de lourdes amendes financières ainsi que des peines de prison pouvant aller jusqu’à trois ans. Cette politique répressive témoigne de la fermeté du gouvernement brésilien face à cette question sensible liée à la santé publique et aux intérêts économiques nationaux.

Articles similaires