La méditation fait-elle partie de l’hindouisme ?

Le terme méditation peut être défini comme un exercice mental qui généralement consiste en une concentration portée sur un objet tant au niveau des émotions, de la pensée et du corps. Sur le plan spirituel, il s’agit d’une pratique concourant à la réalisation de soi-même et de l’éveil. Mais est-ce que cette pratique fait partie de l’hindouisme ? Nous en saurons plus dans cet article.

Origine de la méditation

La méditation tire ses origines depuis la nuit des temps. Elle a été et continue toujours d’être au centre de plusieurs traditions spirituelles en Occident. De nos jours, nous pouvons plutôt dire que cette pratique est plutôt axée sur des philosophies ou religions asiatiques dont la principale est l’hindouisme. En effet, ces philosophies ont formalisé cette pratique en plusieurs postures et exercices pour méditer. Dans l’une des religions indiennes (dans l’hindouisme), il existe de nombreux types de méditations montrant le grand rapport qui existe entre la méditation et l’hindouisme.

A lire également : Comment muscler sa mâchoire ?

Techniques montrant la place d’un séjour de méditation dans l’hindouisme

D’abord, dans le yoga (une grande pratique de méditation hindouisme), la méditation est un exercice spirituel qui permet d’absorber la totalité des fluctuations de l’esprit d’une personne. Dans le yoga, la méditation est l’avant-dernière étape des 8 étapes. Elles sont appelées ashtanga-yoga. La méditation se place avant la contemplation (c’est l’union absolue de la personne et son Dieu personnel) et après la concentration (ici l’esprit de la personne se fixe sur un seul et unique point). Tout ceci se fait par l’intermédiaire des chakras, la fixation d’une image ou d’une forme, dévotion face à un dieu et par la répétition sans cesse d’un mantra. Ensuite nous avons fait du hatha yoga. Une technique de méditation hindouisme. Il s’agit d’un exercice servant à harmoniser le Ha (masculin) et le Tha (féminin) afin d’avoir accès à un état méditatif. Cet état ouvre l’axe de l’esprit jusqu’à la matière. Un autre type de méditation hindouisme est le Kundalini. Elle consiste à la visualisation et a pour objectif de descendre l’énergie spirituelle vers le chakra afin de le remonter après via les centres d’énergies.

Autre type de méditation

Par ailleurs, nous avons la méditation avec support. Celle-ci consiste soit à imaginer la lumière d’une bougie après l’avoir observé attentivement, soit écouter un son dans l’oreille interne, soit obtenir une grande relaxation après avoir soigneusement parcouru un corps de l’intérieur et par la sensation, soit simplement resté stable dans une position avec une main codifiée. Enfin, nous avons la méditation sans support qui n’est rien d’autre qu’une technique de méditation hindouisme qui consiste à rester calme, consciente, présente et disponible à l’épanouissement d’un silence absolu. Ceci permet à l’esprit d’arrêter de vagabonder, de se calmer et de rester détaché aux désirs trompeurs de ce monde. Comme nous pouvons le constater, plusieurs raisons prouvent clairement que la méditation à une place importante dans l’hindouisme. Il s’agit notamment de son origine qui tire ses racines dans l’hindouisme, des différents types de techniques et de biens d’autres raisons. Cependant, il faut noter que la méditation ne fait pas totalement partie de l’hindouisme puisque de nombreuses personnes le pratiquent sans pour autant être hindou.

A lire aussi : Comment retarder ses règles de manière naturelle

Les bienfaits de la méditation pour la santé mentale et physique

La méditation n’est pas seulement une pratique religieuse ou spirituelle. Elle peut aussi avoir des effets bénéfiques sur la santé mentale et physique. Des études ont montré que la méditation régulière peut réduire le stress, l’anxiété et la dépression.

Effectivement, lorsque nous sommes stressés ou anxieux, notre corps produit de l’hormone cortisol qui peut entraîner des problèmes de santé tels que des troubles du sommeil, une augmentation de la tension artérielle ou encore un affaiblissement du système immunitaire. La méditation a pour effet d’abaisser les niveaux de cortisol dans le corps en apportant calme et relaxation.

Pratiquer régulièrement la méditation permettrait d’améliorer l’attention et la concentration ainsi que la mémoire à court terme. Effectivement, en se concentrant sur sa respiration ou sur un objet précis pendant plusieurs minutes, on développe sa capacité à rester attentif sans être distrait par les pensées parasites.

Il faut noter que certaines études ont prouvé qu’une pratique régulière de méditation est associée à une diminution significative de douleurs chroniques chez certains patients atteints notamment de fibromyalgie.

Au-delà des bienfaits mentaux évidents, la méditation exerce aussi un impact positif sur notre organisme. Elle améliore notamment nos fonctions cognitives, en abaissant notre tension artérielle, en stimulant nos systèmes neurologiques. La peau serait même raffermie selon certains experts !

Il est donc indéniable que quelque soit votre religion, culture ou croyances, la méditation reste accessible à tous tant elle répond aux préoccupations modernes de l’homme pressé et stressé. Pratiquer la méditation régulièrement devrait être considérée comme une méthode simple, peu coûteuse et efficace pour améliorer sa santé mentale et physique tout en favorisant un bien-être global.

La méditation dans d’autres religions et cultures

Au-delà de l’Hindouisme, la méditation est présente dans de nombreuses autres religions et cultures. Le Bouddhisme en est un exemple notable. Effectivement, la pratique de la méditation y occupe une place centrale, particulièrement chez les moines bouddhistes qui passent des heures chaque jour à méditer.

Le Christianisme a aussi sa propre forme de méditation appelée ‘oraison’ ou prière silencieuse. Cette pratique consiste à se concentrer sur une phrase courte ou un simple mot tout en restant attentif aux pensées qui surgissent sans pour autant s’y attacher.

Dans l’Islam, la méditation prend souvent la forme d’une contemplation centrée sur Dieu (Allah). Les musulmans peuvent ainsi pratiquer le dhikr, répétition mentale du nom d’Allah plusieurs fois par jour.

La culture japonaise possède aussi une forme de méditation très populaire connue sous le nom de ‘Zazen’. La pratique consiste à simplement s’asseoir en tailleur avec une posture droite et à se concentrer sur sa respiration tout en gardant l’esprit vide.

Il apparaît que quelque soit votre religion ou vos croyances personnelles, vous pouvez trouver bénéfice dans cette pratique ancienne qu’est la méditation. De nos jours, où les pressions quotidiennes sont légion que ce soit au travail comme dans notre vie personnelle, pensez à avoir une vie plus équilibrée et apaisée.

Articles similaires