Quand faire de la chirurgie esthétique ?

Les cliniques de chirurgie esthétique ne désemplissent pas, et ce, même dans le contexte de la crise sanitaire. Le public concerné est de plus en plus jeune selon les derniers constats. Implants mammaires, rhinoplastie, injections de botox et d’acide hyaluronique, lifting…quand devriez-vous faire l’une ou plusieurs de ces interventions ?

L’âge minimum pour une chirurgie esthétique

D’une manière générale, il est fortement déconseillé de faire sa première chirurgie esthétique avant la fin de la puberté. Les organes concernés par la chirurgie esthétique doivent arriver à maturité. C’est un peu comme le fait de ne pas faire porter d’appareil dentaire à un enfant qui n’a pas encore perdu toutes ces dents de lait. Dans tous les cas, il est très rare pour un adolescent ou une adolescente de moins de 18 ans d’avoir recours à de la chirurgie esthétique.

A découvrir également : Quand devrais-je arrêter de voir mon thérapeute ?

Outre la maturité des organes, il faut également observer chez l’intéressé.e une réelle maturité psychologique avant de décider de lui accorder une ou des opérations de chirurgie esthétique. Le fait est qu’un acte de chirurgie esthétique ne part pas d’une nécessité médicale. Ce n’est pas comme si l’intéressé.e avait une pathologie qu’il faut absolument guérir ou un certain défaut qui lui cause de l’inconfort.

Cependant, une caractéristique physique que l’on ne parvient pas à accepter ou assimiler peut engendrer d’énormes complexes. Ces complexes portent atteinte à la santé psychologique, au développement de la personnalité, à l’estime de soi, au rapport avec les autres…et bien d’autres encore. Dans tous les cas, même s’il n’y a pas d’âge minimum officiel pour la chirurgie esthétique, pour un mineur, il faut toujours l’accord parental.

A voir aussi : Quelles sont les compétences d’un médecin ?

Chirurgie esthétique après 18 ans

Après l’âge de 18 ans, une personne est libre de faire presque toutes les opérations de chirurgie esthétique qu’elle souhaite. Le fait est qu’à partir de l’âge de 16 ou 17 ans, selon le sexe du patient, les organes concernés par la chirurgie esthétique peuvent être considérées comme étant matures. Ils ne subiront plus de modifications physiques importantes. Toutefois, du moment où vous n’avez pas encore 18 ans et plus, il vous faudra toujours l’accompagnement et l’accord parental.

A partir de 18 ans, un individu est jugé à même de prendre des décisions seul. Il peut ainsi décider de se faire refaire le nez, faire une augmentation ou une réduction mammaire ou effectuer une liposuccion. La demande pour ces différents types d’actes de chirurgie esthétique peut se faire à tout moment de la vie à partir de l’âge de 18 ans. Il est tout de même important de remarquer que même pour une adulte, un temps de réflexion d’au moins 15 jours est nécessaire avant la prise de décision finale.

Remarque :

Il est à noter que bien que l’otoplastie figure parmi les interventions de la catégorie de la chirurgie esthétique, elle constitue une exception. Effectivement, pour les oreilles fortement décollées occasionnant des problèmes d’intégration de l’enfant à l’école, une opération peut être effectuée dès qu’il atteint l’âge de 7 ans. Toutefois, il faut que l’enfant lui-même ressente fortement le besoin de passer par cette opération.

Chirurgie esthétique : une tendance chez les plus jeunes

L’accès à la chirurgie esthétique est largement facilité depuis quelque temps déjà. Même chez l’esthéticienne, il est possible de se faire faire une injection d’acide hyaluronique à la demande. Les injections de botox sont accessibles chez les médecins à partir de 300 à 400 euros. Les injections pour augmenter les lèvres et pour lisser les rides de la peau sont appréciées par les jeunes de 20 ou 25 à 35 ans.

Les interventions pour l’augmentation des fessiers et des seins par la mise en place d’implants se rencontrent également plus chez les jeunes de cette même tranche d’âge. Chez un public moins jeune, 40 à 50 ans, les opérations de chirurgie esthétique viennent à la rescousse là où les corrections par injections ne fonctionnent plus. C’est à partir de l’âge de 40 ans que les patients ont plus recours aux techniques de lifting.

Articles similaires