Quand mettre son parent en maison de repos ?

Pour les enfants et pour la famille, il n’est jamais facile de prendre la décision de mettre son parent en maison de repos. Cependant, vous devez prendre conscience que dans certains cas, c’est la meilleure décision pour garantir le bien-être et la sécurité de la personne. Dans cet article, nous aborderons ce sujet de l’entrée en maison de repos. Découvrez également les cas pour lesquels il faut penser à cette solution.

Ne pas confondre « maison de retraite », « maison de repos » et EHPAD

« Maison de retraite » est le terme qu’on utilise souvent pour désigner les établissements destinés à la réception des seniors. Il faut quand même distinguer la maison de retraite et l’EHPAD de la maison de repos. La maison de repos est une structure qui accueille les seniors, et même les personnes ayant des problèmes de santé qui ont besoin d’un accompagnement et des soins.

A découvrir également : Pourquoi vivre en maison de retraite est une bonne idee ?

La maison de retraite, elle, est souvent confondue avec la maison de repos, de par le fait qu’elle n’est pas forcément médicalisée. C’est pour cette raison qu’elle choisit ses résidents en fonction de leur GIR.

Certaines maisons de repos disposent tout de même d’une équipe médicale, ce qui leur permet de recevoir des personnes âgées avec une faible perte d’autonomie et nécessitant des soins particuliers. Un senior avec une perte d’autonomie importante sera plus redirigé vers un EHPAD ou un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes.

A lire en complément : Comment trouver une famille d’accueil pour une personne âgée ?

La perte d’autonomie, une raison d’envoyer son parent en maison de repos

Il y a des signes qui doivent alerter les proches et/ou les aidants de la perte d’autonomie du senior. La fatigue chronique et les troubles de l’équilibre figurent parmi les principaux symptômes physiques de la personne d’autonomie chez la personne âgée. Côté psychique, on peut énoncer les troubles de mémoire, les troubles mentaux et l’hygiène qui se dégrade.

Le senior n’accepte pas toujours sa perte d’autonomie, mais pour sa famille et ses proches, elle constitue une source d’inquiétude. En effet, la personne âgée n’est pas à l’abri d’un accident. On peut même se permettre de dire qu’elle s’expose aussi à un danger, car elle ne s’occupe plus correctement d’elle ou qu’elle ne mange plus correctement. Dans ces cas-là, son entrée en maison de repos doit être envisagée et c’est d’autant plus justifié. Découvrez cette maison de repos et de soins à Bruxelles.

Les souhaits du parent, à considérer

Certaines personnes âgées, même si elles ne sont pas concernées par cette perte d’autonomie, peuvent exprimer l’envie d’aller en maison de repos. En effet, pour une personne âgée, il n’est pas toujours facile de vivre seul. C’est là qu’elle peut décider d’entrer en maison de repos. Elle peut également vous faire part de ce souhait, si elle a pris conscience qu’elle ne peut plus s’occuper des tâches de la vie quotidienne.

Dans ces situations, ne vous opposez pas à sa décision, même si c’est une décision relative à son confort personnel. Rassurez-vous : votre parent sera très bien chouchouté dans une maison de repos et vous pouvez toujours lui rendre visite.

Des difficultés de prise en charge de la personne âgée

Vous vous dites sûrement que c’est votre parent et il est de votre devoir et de votre responsabilité de prendre soin de lui. Seulement, lorsqu’on a un parent malade ou un parent avec une importante perte d’autonomie, la prise en charge n’est pas toujours facile. En effet, s’occuper de lui demande du temps et vous ne vous en rendez pas compte, mais ceci impacte votre santé mentale et votre bien-être.

Si vous prenez conscience de cette difficulté, ne culpabilisez pas en envoyant votre parent en maison de repos. Comprenez bien que cette décision est aussi une sorte de protection pour vous, l’aidant.

Si vous êtes bien décidé d’envoyer votre parent en maison de repos, il est impératif d’aborder le sujet avec lui. Ne le brusquez pas surtout en lui disant que vous lui avez pris une place dans telle ou telle maison de repos. Exposez-lui la situation et une fois le sujet sur la table, il peut vous partager ses souhaits.

S’il n’est pas du même avis que vous, proposez-lui tout simplement une visite dans une maison de repos. Il pourra ainsi voir de lui-même la manière dont on vit dans ces établissements. S’il n’est pas toujours convaincu, vous pouvez revenir plus tard pour lui parler.

Articles similaires