Comment appelez-vous une personne qui n’est pas sociable ?

Une personnalité antisociale est une personnalité sujette à la confusion. Ses manifestations peuvent être assez graves et parfois moins graves. Cependant, la personne antisociale aura du mal à s’intégrer dans la société et évitera toutes personnes voulant l’aider car elle n’est pas consciente d’avoir un problème. Voici quelques causes et conséquences de ce mal.

Les différents termes pour désigner une personne asociale

Une personne asociale est considérée également comme un :

A découvrir également : Spiruline : comment bénéficier de ses vertus ?

Égocentrique : encore appelé narcissique, elles sont des personnes difficiles à supporter, car elles ont une très haute estime d’eux-mêmes. Elles ont paradoxalement besoin de se sentir aimées par les autres.

Inadapté : ce qui caractérise un individu qui a des difficultés à s’intégrer dans la société

A lire également : Top 4 des meilleures adresses web pour acheter du CBD

Individualiste : une représentation d’une personne ayant une forte autonomie de lui-même au regard de la société

Marginal : il s’agit ici d’une personne vivante en écart de la société et qui a du mal à s’insérer

Les causes possibles de l’asociabilité

Les causes de l’asociabilité sont méconnues mais des facteurs génétiques, environnementaux et biologiques sont mis en doute. En effet, la maltraitance pendant l’enfance aurait une implication.

Vous devez savoir que les symptômes de l’asociabilité interviennent dès l’enfance. Ils se manifestent par de grosses colères et une agressivité à l’égard des autres personnes.

Notez que ce trouble touche 3% d’hommes et 1% des femmes, mais il se retrouve surtout chez les délinquants incarcérés, toxicomanes, etc.

Ainsi, vous risquez d’avoir cette maladie, si vous avez des troubles mentaux causés par l’utilisation abusive de la drogue, de la cocaïne ou autres substances. Cela va de soi lorsque vous êtes constamment maltraité ou souvent négligé par vos parents. De même, si ces derniers sont incohérents sur le plan de la discipline et de la pratique parentale et sont alcooliques ou toxicomanes.

De plus, le stress lors de votre petite enfance pourrait avoir un impact négatif tout au long de votre vie. Ceci parce que le stress contribue au développement du trouble de la personnalité antisociale. Nombreuses personnes atteintes de ce trouble ont été victimes de violences que ce soit sur le plan physique ou sexuel.

L’insécurité de l’attachement aux personnes proches contribue également aux symptômes du trouble de la personnalité antisociale.

Les conséquences de l’asociabilité sur la vie sociale de la personne

Les personnes asociales ou antisociales ne respectent aucunes normes sociales, ni les codes culturels. Ce qui entraîne des conséquences policières. Elles sont incapables d’anticiper leurs actes et réagissent de façon impulsive.

En effet, elles ont tendance à mentir et à corrompre les autres le plus facilement que possible. En plus d’être agressives, elles sont plus souvent nerveuses. Vous devez noter qu’il leur sera difficile de conserver un emploi, de même qu’une relation amoureuse stable.

Enfin, elles n’ont pas de regrets en cas d’agression d’un autre individu et négligent leur sécurité et celle des autres. Ces comportements se manifestent avant l’âge de 15 ans. Cependant, ce n’est qu’à partir de 18 ans que vous parlerez de trouble de la personnalité antisociale.

Les troubles de personnalité affectent en général le type et la qualité des relations collectives.

Articles similaires