Comment prévenir la dégénérescence cérébrale ?

La dégénérescence cérébrale est une maladie qui se caractérise par une détérioration partielle ou totale des tissus et cellules cérébrales. Elle survient plus précocement que la maladie d’Alzheimer. Il s’agit d’une maladie lente et progressive. Comme toute autre maladie, il existe des pratiques à adopter pour prévenir la dégénérescence du cerveau.

La dégénérescence cérébrale : qu’est-ce c’est ?

La dégénérescence cérébrale constitue l’une des principales maladies neurodégénératives. Elle est la conséquence de la détérioration du système cérébral. Cette maladie affecte le système nerveux et le cerveau. La dégénérescence cérébrale toucherait 20 à 25 % des personnes ayant plus de 80 ans. Cette maladie représente aussi 2 à 5 % des cas de troubles neurocognitifs. Elle résulte de la fissure des cellules nerveuses dans le lobe frontal et le lobe temporal c’est-à-dire les parties antérieures et latérales du cerveau. Cette fissure entraîne la modification des capacités linguistiques, le comportement et la personnalité du patient.

Lire également : E-liquide, quels sont les bienfaits pour la santé ?

Selon les spécialistes, la dégénérescence cérébrale chez un jeune est souvent d’origine génétique. Mais elle peut être aussi liée à un AVC (Accident Vasculaire cérébral) ou encore une intoxication aiguë due à des polluants. La consommation d’alcool excessive sur une courte durée pourrait avoir des effets néfastes sur le cerveau. Cela peut accélérer le vieillissement du cerveau.

Comment évite la dégénérescence cérébrale ?

La dégénérescence cérébrale peut être prévenue de différentes manières. Retrouvez ci-dessous quelques conseils pour prévenir la dégénérescence cérébrale.

A lire en complément : Pourquoi le vinaigre tue-t-il les poux ?

S’alimenter sainement

La première des choses est de veiller à la qualité de votre alimentation. En effet, la nature et la quantité des nutriments fournie au cerveau via la circulation sanguine dépendent de votre alimentation. Vous devez fournir à cet organe des lipides (essentiellement des oméga-3), d’énergie et du glucose. On retrouve les oméga-3 dans les poissons et l’huile de colza et bien d’autres aliments. Il est recommandé de consommer du poisson 2 fois par semaine. Vous devez aussi consommer des aliments riches en fer afin de garantir une meilleure oxygénation du cerveau. En revanche, vous devez éviter tout ce qui est nocif pour le cerveau (drogues, alcool, tabagisme ou autres). Ces éléments sont délétères pour les neurones.

Pratiquer une activité sportive

La prévention de la dégénérescence cérébrale passe aussi par la pratique d’une activité physique régulière. Vous n’avez pas besoin de vous transformer en athlète de haut niveau. Ce qui importe ici est la régularité. Votre activité physique peut être d’intensité modérée. Vous pouvez effectuer 30 minutes de marche active chaque jour pour assurer le bon fonctionnement de votre cerveau. L’activité musculaire est nécessaire pour stimuler la production des facteurs trophiques. Ceux-ci sont indispensables au bon fonctionnement du système cérébral. Elle favorise une bonne circulation du sang et par conséquent une bonne irrigation du cerveau. Cela est important pour bien nourrir les neurones.

Faire travailler son cerveau

Il faut également faire travailler le cerveau régulièrement. Vous devez avoir des activités intellectuelles. Vous pouvez par exemple lire quelques pages chaque jour. Les jeux font également travailler le cerveau (jeux de carte, les mots croisés ou autres). Vous devez aussi apprendre à bien gérer le stress car il peut provoquer des déséquilibres chimiques néfastes pour les cellules cérébrales.

Articles similaires