Perte de l’audition, 4 métiers à risque à connaître

Perte de l'audition

Au travail, il est important qu’un certain nombre de conditions soient remplies pour protéger les travailleurs sur une longue durée. On retrouve parmi ces conditions le niveau sonore. Sur les lieux de travail, le bruit sonore ne doit pas dépasser 86 dB (A), ce qui déjà est très élevé. Faute de quoi la perte de l’audition pourrait être au rendez-vous. Ignorant l’importance de cette condition, employeurs et employés n’en tiennent pas compte. Certains métiers sont susceptibles de nous exposer encore plus au risque de perte de l’audition au quotidien. Nous vous proposons d’en découvrir 4.

Le métier d’ouvrier

Ouvrier et perte de l'audition

A lire également : La climatisation constitue-t-elle un danger pour la santé ?

Le métier d’ouvrier n’indexe pas uniquement les personnes qui travaillent sur les chantiers de construction. Les ouvriers de chantier eux sont exposés à plusieurs bruits qui déjà sont très élevés. Pris isolément, ces bruits peuvent ne pas représenter un danger en tant que tel, mais tous ces bruits dans un même endroit peuvent être bien plus graves. Entre le bruit des marteaux, celui des perceuses et autres, l’intensité se fait plus forte. En cas de perte de l’audition totale ou partielle, vous pourrez facilement trouver des audioprothésistes à Nice.

Il n’est pas rare de voir les jeunes maçons devenir temporairement sourds dès leurs premiers jours d’apprentissage. Les oreilles les plus combatives s’efforceront d’entendre même étant agressées, mais celles les plus sensibles mettront du temps à s’adapter.

A voir aussi : Comment faire pour avoir bonne mine ?

Au bout de dix ans, la faculté d’audition commence à prendre un coup et ils n’entendent plus très bien. Pour qu’ils vous écoutent et vous comprennent réellement, vous devrez répéter l’information plusieurs fois d’affilées.

Les manutentionnaires aéroportuaires

Au départ comme à l’atterrissage, l’avion émet un bruit sonore d’une grande intensité. C’est pour cela que les manutentionnaires aéroportuaires doivent obligatoirement porter des bouchons d’oreilles avant de se mettre à leur poste. Généralement, on n’a pas besoin de faire plusieurs rappels à l’ordre, car sur la piste, le bruit est insoutenable.

Bien que la précaution ne soit pas moindre, elle ne protège pas de tout. Les manutentionnaires aéroportuaires sont donc très exposés à des risques de perte d’audition au quotidien.

Les métiers de la musique

La musique, elle apaise, mais elle détruit aussi. Que l’on soit Disc-jockey, producteur de musique ou encore artiste chanteur, on est exposé à la perte de l’audition. Dans ce corps de métier, il faut écouter la musique à haut volume pour savoir ce qu’elle vaut. Alors, vous sentez la musique dans les enceintes à plein volume. Une fois par semaine, on pourrait comprendre, mais chaque jour, cela risque d’endommager les tympans et donc l’oreille par la même occasion.

C’est l’une des raisons pour lesquelles on entend parfois certains artistes chanter à perte de voix, parce qu’ils ne s’étendent plus eux même.

Les pompiers

Pompier et audition

Avec le bruit des sirènes et des machines, les pompiers ne s’entendent plus parler. Ils le vivent au quotidien et ne peuvent s’en détacher. La perte d’audition s’installe au moment où l’oreille pense s’être adaptée à tout ce bruit, mais en réalité, c’est parce qu’elle ne la perçoit plus vraiment. Mais leur bien-être est toujours en jeu.

Les professionnels de la construction

Les professionnels de la construction travaillent en plein air ou dans des bâtiments en cours de construction. Les machines bruyantes telles que les scies, les marteaux-piqueurs et autres outils font partie intégrante de leur travail quotidien. Ils sont donc exposés à un niveau sonore élevé qui peut endommager leur audition. La plupart d’entre eux ne sont pas équipés pour se protéger correctement contre le bruit et cela peut avoir des conséquences graves sur leur santé auditive au fil du temps. Effectivement, une exposition prolongée à des niveaux élevés de bruit peut entraîner une perte auditive permanente. C’est pourquoi il faut travailler et prendre les mesures nécessaires pour se protéger contre ce danger invisible mais réel.

En plus du port d’équipements de protection individuelle tels que des bouchons d’oreilles ou un casque antibruit, il existe aussi d’autres mesures préventives simples qui peuvent aider à éviter la perte auditive chez les professionnels du secteur de la construction. Par exemple, prendre régulièrement des pauses loin du bruit ambiant peut permettre aux oreilles fatiguées de récupérer après une longue période d’exposition au son intense.

De même, les employeurs peuvent jouer un rôle important en fournissant des équipements de protection appropriés et en sensibilisant les travailleurs aux dangers du bruit sur le lieu de travail. Il faut prendre au sérieux la question de la santé auditive dans ce secteur afin d’éviter des problèmes à long terme pour ceux qui passent leur vie professionnelle à construire notre environnement bâti.

Les travailleurs dans les usines de production industrielle

Les travailleurs des usines de production industrielle sont aussi exposés à un niveau sonore élevé qui peut entraîner une perte auditive. Les machines utilisées dans les usines — telles que les presses, les soudeuses ou encore les scies circulaires — produisent souvent des niveaux sonores très élevés. Ces bruits peuvent avoir un impact sur la santé auditive des travailleurs.

Ils doivent porter une protection auditive appropriée afin d’éviter toute perte auditive permanente et de préserver leur audition.

Les employeurs ont aussi un rôle crucial à jouer en matière de protection contre le bruit sur le lieu de travail. Ils doivent fournir aux employés les équipements nécessaires pour protéger leur audition, tels que des bouchons d’oreilles ou des casques antibruit. Ils devraient mettre en place régulièrement des mesures visant à réduire l’exposition au bruit ambiant.

Il ne faut pas sous-estimer la valeur du suivi médical régulier pour vérifier l’état de santé auditive lorsqu’on travaille dans ce type d’environnement. Des tests auditifs fréquents permettent non seulement de dépister rapidement tout problème potentiel, mais aussi d’identifier précocement toute perte auditive due à l’exposition au bruit ambiant.

Travailler dans une usine peut être dangereux pour notre santé auditive si nous n’avons pas conscience du danger que représente le niveau sonore élevé produit par certaines machines-outils industrielles.

Les conducteurs de trains et de camions

Les conducteurs de trains et de camions sont aussi exposés à des niveaux sonores élevés lorsqu’ils travaillent. Les moteurs diesel qui équipent ces véhicules produisent effectivement un bruit important.

Ce bruit peut être très préjudiciable pour la santé auditive des conducteurs qui y sont exposés pendant plusieurs heures chaque jour. Le port d’un casque antibruit est indispensable pour éviter tout risque de perte auditive, mais il ne doit pas empêcher le conducteur d’entendre les sons extérieurs nécessaires à sa sécurité.

L’exposition prolongée au bruit peut entraîner une perte auditive permanente, ce qui serait catastrophique pour les travailleurs concernés car ils devraient alors changer radicalement leur carrière professionnelle.

Il faut des moyens efficaces pour se protéger du bruit ambiant. Des tests auditifs doivent être régulièrement réalisés afin de détecter rapidement toute anomalie dans l’audition et prendre les mesures adéquates si besoin.

Mais la responsabilité n’incombe pas seulement aux employeurs : chaque conducteur doit aussi prendre soin de sa propre audition en portant systématiquement une protection auditive lorsqu’il conduit ou qu’il travaille sur un chantier, par exemple, où le niveau sonore est souvent très élevé.

Savoir reconnaître les dangers potentiels liés à l’environnement sonore du métier permettra aux conducteurs de prendre les mesures nécessaires pour protéger leur audition et éviter toute perte auditive irrémédiable.

Les travailleurs dans les centres d’appels et les plateformes téléphoniques

Au-delà des travailleurs industriels, ceux qui travaillent dans les centres d’appels et les plateformes téléphoniques sont aussi exposés à des niveaux sonores élevés. Les casques audio qu’ils portent pour communiquer avec leurs interlocuteurs peuvent effectivement amplifier considérablement le bruit environnant.

Les appels incessants génèrent souvent une cacophonie de voix et de sons qui peut atteindre des niveaux sonores très élevés. Cette exposition prolongée au bruit peut entraîner des dommages auditifs irréversibles chez ces professionnels, notamment une perte auditive due à une exposition continue aux basses et aux aigus.

Il faut des casques antibruit ou réduisant le volume sonore afin de garantir leur santé auditive. Les travailleurs doivent aussi être sensibilisés aux risques liés à l’exposition au bruit extrême et être incités à prendre soin de leur audition. Des pauses régulières pendant la journée permettant aux oreilles de se reposer constituent aussi une solution efficace pour protéger l’audition.

Bien que souvent ignorée ou sous-estimée par bon nombre d’employeurs, la question du bruit sur le lieu de travail doit être prise très au sérieux pour préserver la santé auditive des travailleurs, en particulier ceux exposés à un environnement sonore intense comme les centres d’appels et les plateformes téléphoniques.

Articles similaires