Le confinement absolu, quelle est son utilité ?

Confinement absolu

La garantie d’un environnement de travail sécurisé, serein et sans aucun risque d’exposition, est le parfait joker pour obtenir des résultats fiables. Pour atteindre cet objectif, l’idéal serait de procéder à un confinement absolu de la zone de travail. En effet, une opération réalisée dans un isolateur garanti aux applications industrielles et médicales des résultats absolument fiables. Le confinement absolu, quelle est son utilité ? Zoom sur la question.

C’est quoi le confinement absolu ?

Comprendre confinement

Lire également : Comment se traite une calvitie ?

D’emblée, l’opération de confinement consiste à rendre une zone de travail étanche. Cela permet de faciliter le nettoyage à l’entame et à la fin des travaux du chantier. Ce procédé permet de mettre à l’extérieur les fibres d’amiantes. C’est une technique obligatoire avant de commencer les travaux de retraits ou d’encapsulage des matériaux amiantes. En outre, cela apporte un flux d’air non pollué dans la zone de travail. Ce qui réduit considérablement la pollution de l’air intérieur.

Le confinement absolu, au service de l’industrie pharmaceutique

Le but visé par le confinement absolu dans le domaine pharmaceutique et Noroit Labo est de protéger les professionnels de la pollution, ainsi que des produits qui risquent une contamination. Avec un processus de production bien assez complexe, la manipulation et l’entretien, les professionnels de l’industrie pharmaceutique sont plus exposés aux risques d’inhaler la poussière, des particules de nicotine, bien d’autres déchets toxiques.

A lire également : Pourquoi un défibrillateur automatique externe est-il important pour la sécurité publique ?

Les conséquences à court terme d’une telle exposition sont des accidents de travail. Sur le moyen et long terme, c’est plutôt l’apparition de maladies graves. Cela étant, le confinement absolu devient une nécessité dans le domaine de la fabrication des produits pharmaceutiques. Pour remédier à cette situation, il est vital de prendre un certain nombre de mesures. Par exemple, doter les zones de fabrication des systèmes de changement de filtres qui ont un faible taux de contamination.

Les types de confinement absolu

Le confinement statique de la zone de travail

Les différentes mesures pour le confinement absolu impliquent une pose de films statique (scotchés sur des parois ou sur le sol). Cette mesure permet de créer un environnement de travail parfaitement étanche à l’air. Par ailleurs, elle prend de nombreuses formes suivant la configuration des locaux à traiter et surtout le volume. Pour des locaux dont le volume et la configuration nécessitent une succession de zones, le cadre de travail en question doit être divisé en zone de confinement d’un volume proportionnel à la capacité des extracteurs.

Les différentes parois seront constituées de 2 films de 300 g de résistances au minimum. Pour ce qui est du sol, 2 films en plastique suffiront amplement pour qu’il soit renforcé.

Le confinement dynamique de la zone de travail

confinement dynamique

En ce qui concerne la mesure de confinement dynamique, elle permet de créer en permanence un flux d’air propre de l’extérieur à partir des extracteurs d’air. Ces derniers maintiennent la zone de confinement à une dépression d’environ 20 Pa. Cette dépression empêche l’air de sortir de la zone de confinement. Et par conséquent, vous préservent des risques de fuite des fibres d’amiantes. Une chose importante à noter, l’air extrait doit être filtré avec finesse. Autrement dit, utilisez des filtres de classe H13 ou H14.

Les avantages et inconvénients du confinement absolu

Le confinement absolu est une mesure de sécurité très importante pour préserver la santé des travailleurs. Toutefois, elle comporte aussi des avantages et des inconvénients qu’il est capital de prendre en compte pour garantir un environnement de travail sûr. Effectivement, il empêche les fibres d’amiante libérées dans l’air pendant les travaux de se propager dans tout le bâtiment. Cela réduit considérablement le risque d’inhalation par les travailleurs ainsi que par toute personne présente à proximité. Cette mesure contribue aussi à limiter la contamination croisée entre les zones confinées et non-confidentielles du site. En limitant la propagation des fibres d’amiante, il est possible d’éviter leur dépôt sur des surfaces extérieures au chantier. Cela donne aussi une plus grande liberté aux entreprises pour effectuer leurs travaux car elles ne sont pas tenues de respecter certaines réglementations, notamment celle qui obligeait auparavant l’arrêt total de toutes activités durant la phase de décontamination.

Les inconvénients du confinement absolu

En contrepartie, il convient de noter certains éléments négatifs :

  • L’utilisation du matériel nécessaire pour pratiquer ce type de mesures peut engendrer un coût important pour les entreprises. Les films de confinement, les extracteurs d’air, les filtres, etc. représentent une somme considérable qu’il faut prendre en compte.
  • La mise en place et le retrait des dispositifs de confinement peuvent aussi prendre du temps, ce qui peut impacter la planification initiale de l’entreprise (le planning est à prévoir avec précision).
  • Il y a un risque relatif à la qualité des mesures prises : si elles ne sont pas réalisées correctement, cela peut engendrer plus de coûts financiers et temporels.

Malgré ces inconvénients notables, le confinement absolu reste fortement recommandé dans tous travaux liés à l’amiante. C’est une mesure primordiale pour assurer la sécurité des travailleurs ainsi que celle des personnes exposées aux potentielles fibres d’amiante libérées lors du chantier.

Comment mettre en place un confinement absolu efficace dans un environnement de travail

Comment mettre en place un confinement absolu efficace dans un environnement de travail ?

Le confinement absolu est une mesure indispensable pour garantir la sécurité des salariés et de toutes les personnes se trouvant à proximité d’un chantier contenant de l’amiante. Il faut le mettre en place lors de tout chantier susceptible de libérer des particules fines. Pour qu’il soit efficace, il faut mettre en place plusieurs étapes indispensables et assurer une formation adéquate aux travailleurs qui y seront confrontés. En respectant ces règles, les entreprises peuvent réaliser leurs projets tout en réduisant considérablement les risques liés à l’exposition à l’amiante.

Articles similaires